© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
Please reload

PAR TAGS : 

15/07/2018

03/09/2017

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey

Les premiers doutes

15/02/2017

Cette journée-là pendant la visite chez le pédiatre avec ma fille, il y a eu un moment ou j'ai comme réalisé que. Oui, Yéyé était différente. Je n'étais pas à l'étape de penser à l'autisme encore, mais notre enfant n'était tout simplement pas comme les autres.

 

En fait,  ça on l'a toujours su. Bien sûr elle a sa propre personnalité. Mais elle est également difficile à décrire, classifier, nommer. Ce qui fait un peu notre affaire. Son père et moi sommes adeptes de la différence, l'originalité, l'unicité. Mettons qu'on a eu le gros lot en ces termes.

 

Revenons un peu en arrière. Cet été là, je commençais à me poser des questions. En l'observant j'avais remarqué son regard fuyant (maintenant que j'y pense, c'est plus clair, mais c'était plutôt subtil comme constat, loin d'être aussi évident). Son retard de langage commençait à être significatif: à deux ans c'était notable, maintenant (à deux ans et quelques mois) ça ne faisait que s'accentuer à la garderie. Mais comme les deux seuls autres amis du milieu familial étaient des verbo-moteurs incroyables (l'éducatrice les appelait ses deux mémères, c'est peu dire). La différence entre Yéyé et les amis était frappante et vraiment impressionnante. Et quand on est parent, il faut apprendre à cesser les comparaisons, sinon on devient fou. Par contre quand on a un enfant différent, vient un temps où il faut ré-ouvrir le dossier comparaison si on veut entreprendre les démarches pour soutenir notre enfant, avoir des services.

 

Alors pendant le rendez-vous avec le pédiatre lorsque cette dernière posa des questions directe à ma fille j'ai vraiment vu. J'ai vu son regard fuyant. Cette absence de réponse. J'ai vu son manque d'intérêt total pour la pédiatre et ses questions. Elle était bien trop obnubilée par la boîte de jouets, son but étant de le vider complètement par terre avant de trouver des objets qui l'intéressait. Pendant qu'elle se déplaçait vers la-dite boîte de jouet, rien n'existait autour d'elle, elle n'avait d'yeux que pour cette boîte. Et n'essayez pas d'arrêter le geste de vider par terre, la crise se pointant à l'horizon.

 

C'est donc à ce moment là que j'ai eu mon premier billet du médecin. Une prescription pour une évaluation en orthophonie, en audiologie et également une évaluation du développement. Ma fille avait maintenant deux ans et demie et mes démarches étaient sur le point de débuter.

 

Voir l'article sur la maison des fous dans la bédé connue pour la suite de mes démarches qui furent assez spéciales. Oui, digne de nos amis les gaulois! 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now